Follow SiliCycle on Facebook Follow SiliCycle on Twitter Follow SiliCycle on LinkedIn Watch our videos on Youtube

OncoSilicaSpheres

OncoSilicaSpheres est un projet de recherche sur le développement de médicaments anti-cancéreux, réunissant SiliCycle, l'Université de Québec à Chicoutimi et son laboratoire LASEVE, le Mitacs et PRIMA Québec.

Projet OncoSilicaSpheres

Ce projet vise à améliorer des médicaments anticancéreux existants, en utilisant des microsphères de silice fonctionnalisée comme vecteurs du traitement. Cette approche permettra d'améliorer l'innocuité, de réduire les doses et d'augmenter l'efficacité de ces médicaments.

OncoSilicaSpheres va bénéficier des services de recherche et des infrastructures de SiliCycle, mais également de sa technologie in silica de séquestration d'ingrédient en microsphères de silice.

> en savoir plus sur in silica

 

in silica - Microspheres de silice poreuses fonctionnalisée

Microsphères de silice fonctionnalisées vues au microscope.

La structure poreuse de ces microsphères présente de nombreux avantages, dont notamment la diffusion progressive et la protection de l'actif séquestré.

 

Communiqué de presse

Saguenay, le 7 décembre 2017 – Monsieur Hugo St-Laurent, président de SiliCycle inc., annonce l'entrée de SiliCycle dans le développement de certains médicaments en forte demande.

« SiliCycle a incubé plusieurs projets audacieux depuis quatre ans. Notre science de la silice et nos installations ultra-modernes permettent de nous diversifier vers les enduits protecteurs, l'extraction de produits de la forêt boréale et de de la mer et bien d'autres choses. Notre prochaine initiative sera une société dédiée à l'amélioration de médicaments : Pharma in silica inc. », a déclaré monsieur St-Laurent.

SiliCycle travaille depuis 21 ans la silice à haute valeur dans dans ses installations de Québec, jusqu'à fournir aux grandes pharmas internationales le matériel nécessaire à purifier leurs médicaments et, récemment, à proposer au secteur cosmétique des actifs améliorés. Les chimistes de SiliCycle connaissent les exigences rigoureuses de ces clients exigeants. L'entreprise a néanmoins jugé que le développement de médicaments était suffisamment éloigné de son cœur de métier et a donc décidé de s'unir à de nouveaux associés.

On recueillera 1 M$ de la part d'investisseurs privés pour améliorer trois traitements contre le cancer (projet OncoSilicaSphères, avec l'UQAC) et explorer quelques autres possibilités à fort potentiel. L'objectif est d'amener un candidat médicament en phase I, soit les premiers essais avec des volontaires sains, d'ici 2020.

« C'est un projet pour investisseurs familiers avec le secteur et à l'aise avec un risque élevé », suggère l'entrepreneur François Arcand, qui animera Pharma in silica inc. « Le choix de molécules – des traitements en usage fréquent et aux problèmes connus - , la chimie de SiliCycle et l'expertise oncologique de l'UQAC augmente nos chances de générer des améliorations importantes – et nécessaires. »

Monsieur St-Laurent rappelle que la technologie in silica™ sera fournie par SiliCycle à la nouvelle entreprise ; de même, la recherche sur la silice et la production des médicaments seront prises en charge par SiliCycle. Cela permet à Pharma in silica inc. de se consacrer immédiatement à créer de la valeur, sans établir son propre laboratoire ni construire d'usine. La création de Pharma in silica inc. survient en marge du lancement officiel d'un audacieux projet de recherches pré-cliniques en collaboration avec l'Université du Québec à Chicoutimi. Ce projet de 3 ans, appelé « OncoSilicaSphères - Microsphères de silice calibrée et fonctionnalisée comme vecteurs en oncologie », sera mené conduit par les chercheurs Jean Legault, André Pichette et Lionel Ripoll obtiennent un financement de plus de 1,1 M $ du Pôle recherche et d'innovation matériaux avancés (PRIMA pour 425 000 $), du Mitacs (396 000 $) ainsi que de SiliCycle (324 000 $).

 

Nos partenaires

Le laboratoire LASEVE, UQAC

Le laboratoire LASEVE est affilié au Département des sciences fondamentales de l'Université du Québec à Chicoutimi ainsi qu'à la Chaire de recherche sur les agents anticancéreux d'origine naturelle. Les principaux travaux portent sur la découverte de potentiels pharmacologiques de molécules issues des ressources végétales de la forêt boréale et d'assurer une partie de leur développement préclinique. Plus précisément, les différents projets de recherche s'articulent autour des aspects suivants :

  • la sélection des espèces végétales de la forêt boréale basées ou non sur la médecine traditionnelle amérindienne;
  • l'extraction des produits naturels et l'identification des composés responsables de l'activité biologique;
  • la mise au point de méthodes pour caractériser le potentiel biologique de produits naturels;
  • l'évaluation de l'activité biologique des produits naturels sur des modèles animaux (souris);
  • la caractérisation de leur mécanisme d'action moléculaire.

> en savoir plus sur LASEVE
> en savoir plus sur l'Université du Québec à Chicoutimi

Mitacs

Mitacs est un organisme national sans but lucratif qui conçoit et met en œuvre depuis 18 ans des programmes de recherche et de formation au Canada. De concert avec 60 universités, des milliers de compagnies ainsi que les gouvernements fédéral et provinciaux, nous construisons des partenariats appuyant l’innovation industrielle et sociale au Canada.

Répondant au modèle des réseaux canadiens de centres d’excellence, Mitacs a été fondé en 1999 dans l’objectif d’appuyer la recherche appliquée et industrielle dans le secteur des sciences mathématiques et des disciplines connexes. En 2003, nous avons lancé notre programme de stage de recherche conçu pour augmenter le recrutement de diplômés hautement éduqués dans le secteur privé. S’adressant à toutes les disciplines depuis 2007, Mitacs a élargi ses activités pour répondre aux besoins des entreprises ainsi que ceux des universités, notamment en créant des programmes de gestion de la R-D, de perfectionnement des compétences professionnelles et de formation en recherche internationale. Entièrement indépendant depuis 2011, Mitacs demeure résolu à sa vision principale : appuyer l’innovation fondée sur la recherche et continuer à travailler étroitement avec ses partenaires de l’industrie, des universités et du gouvernement.

> en savoir plus sur Mitacs

PRIMA Québec

PRIMA QUÉBEC, financé par le MESI (ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation) et ses membres, a pour objectif d'agir comme pôle central pour la mise en place, l’accompagnement et l’animation d’un écosystème d’innovation collaborative propice au développement de matériaux avancés.

PRIMA QUÉBEC, Pôle de recherche et d’innovation en matériaux avancés au Québec, est né du regroupement entre NanoQuébec et le Consortium Innovation Polymères et il a pour mission de mettre en place et de soutenir un écosystème d’innovation collaborative propice au développement de matériaux avancés au profit des centres de recherche, des entreprises et de la société québécoise.

PRIMA QUÉBEC agit comme un pôle central amorçant et animant des activités de concertation et de maillage et finançant des initiatives favorisant la formation, le transfert de connaissance et le développement d’applications en lien avec les matériaux avancés.

> en savoir plus sur PRIMA QUÉBEC